Stimuler ses défenses immunitaires par l’alimentation

L’hiver qui pointe le bout de son nez est souvent associé aux virus comme la grippe, la gastro ou autres rhumes et affections ORL. Ce n’est pourtant pas une fatalité et ce que l’on met dans notre assiette peut nous aider à stimuler nos défenses immunitaires.

On adopte une alimentation saine et biologique.

C’est la base ! Et quand je dis biologique je ne pense pas seulement aux labels bio. Bien sûr, je conseille toujours d’acheter des produits bio ou issus de l’agriculture raisonnée autant que possible. Mais biologique ça veut aussi dire « qui est relatif à la vie ». On va donc adopter une alimentation biologique humaine, qui est faite pour la vie.

On fait donc le plein de fruits et légumes frais et de saison. On pense à toujours intégrer au moins une portion de crus à chaque repas pour les nutriments et la vitalité. On fuit les produits industriels ultra transformés et dénaturés. On évite les faux aliments inhibiteurs de digestion (alcool, café, thé, chocolats), les sucres raffinés et les graisses saturées (produits industriels, viennoiseries, charcuterie, fritures…). On privilégie les bonnes huiles de premières pression à froid riches en oméga 3 comme l’huile de colza, de noix, de lin, de cameline…

Nos intestins, première ligne de défense de notre organisme.

Notre microbiote ou flore intestinale compte des milliards de bactéries amies qui constituent la partie la plus importante de notre système immunitaire (le microbiote représenterait 70 % de l’efficacité du système immunitaire). On va donc bien nourrir ces petites bêtes et en prendre soin.

Aliments riches en pré et probiotiques:

★ Consommer régulièrement et en petite quantités des aliments lactofermentés : légumes lactofermentés comme la choucroute, carotte, betterave… (1 à 2 cuillères à soupe par jour), du miso , des yaourts de brebis ou de chèvre type K-Philus que l’on trouve dans les magasins bio, boire du kéfir de fruit .

Le pollen frais. Riche en ferments lactiques appartenant à la famille des lactobacillus (effet probiotique), en composés anti-inflammatoires comme la vitamine E et les caroténoïdes, le pollen frais contribue à garantir l’intégrité fonctionnelle de la muqueuse intestinale et va l’aider à lutter contre l’invasion pathogène par un effet barrière (sécrétion de mucus qui emprisonne les éléments pathogènes et qui seront ensuite éliminés par les selles) et stimuler le système immunitaire.

On peut rajouter du pollen frais (que l’on achète en barquettes surgelées en magasins bio) sur une salade de fruits, dans une compotes ou yaourt…

★ Mais aussi: l’ail, l’oignon, poireau, graines de lin broyées, graines de chia, kiwi, agrumes.

On fait le plein de vitamines et minéraux

Certains aliments vont directement booster notre système immunitaires

★ La vitamine A stimule la production des globules blancs ainsi que celle des anticorps. On la retrouve en grande quantité dans l’huile de foie de morue (nos grands parents / parents en ont un mauvais souvenir mais aujourd’hui il en existe en gélule), mais aussi dans les oeufs (à consommer a la coque, mollet ou au plat afin de conserver le jaune liquide), beurre (préférer un bon beurre cru biologique), crème fraîche (d’un bon fermier bio), parmesan, emmental

★ La vitamine C stimule le système immunitaire et c’est également un puissant anti-oxydant qui va contribuer à limiter l’oxydation des cellules en général mais donc aussi de nos cellules immunitaires.

https://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/les-aliments-riches-en-vitamine-c-973

★ Les oligo-éléments tels que le zinc, magnésium, cuivre jouent un rôle important dans le système immunitaire. On en trouve donc les coquillages (huîtres, palourdes), fruits de mer, oléagineux (amandes , noix du brésil, graines de sésame…) , lentilles, haricots rouges, céréales complètes…

Le shiitaké: « champignon de vie »

Le shiitaké est un champignon originaire d’Asie où il pousse à l’état sauvage, dans les forêts, sur les troncs de chêne. Des textes datant de 1600 indiquent que ce champignon était donné aux empereurs et aux samouraïs pour ses vertus nutritionnelles et appelé «champignon de vie». Il a été introduit en occident dans les années 70 grâce à une technique de culture sur paille ou sur tronc d’arbre qui a permit de le commercialiser à plus grande échelle.

Des études montrent que la consommation régulière de ce champignon entraîne la prolifération de certaines cellules du système immunitaire (lymphocytes T et NK), permettant donc une amélioration de l’immunité et réduit l’inflammation produite par le système immunitaire.

Mais aussi…

Pour aller un peut plus loin que l’alimentation vois quelques conseils de base pour aider le système immunitaire à rester fort : 

  • Dormir suffisamment
  • Limiter le stress
  • Bouger
  • Ne pas fumer / arrêter de fumer

Vous voilà prêts à affronter l’hiver !

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me laisser un commentaire sous ce post ou à poser vos questions. J’y répondrai avec plaisir.

Photo de Louis sur Pexels.com

1 commentaire »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s