Optimiser sa qualité d’Ancrage

L’ancrage, un concept mystico-énergétique ou un moyen essentiel pour incarner la Sécurité intérieure et la Reliance à l’Abondance ?

On pourrait entendre à travers le mot Ancrage un concept mystico-énergétique inaccessible… réservé à une élite, une notion abstraite, floue, qui parle de lien à la Terre Mère, sans en avoir de véritable représentation concrète, ni incarnée dans la matière : une image mentalisée.

On pourrait encore entendre à travers ce mot Ancrage, une notion simpliste, presque bebête qui consisterait à se relier brièvement aux énergies de la terre et du Ciel, sans en mesurer véritablement, ni en percevoir les bénéfices potentiels.

ancrage

C’est selon moi une notion clé, qui peut nous permettre de vivre le Moment Présent dans toute son amplitude à sa juste valeur, permettant de nous libérer de l’Angoisse de Mort et de tout ce qui pourrait nous couper de la vie bien vivante ; comme les différentes Sources d’angoisses existentielles, inhérentes à la condition humaine :
La Solitude et la sensation de vide intérieur associée, l’Imperfection et la culpabilité d’être ce que nous sommes avec les limites et fragilités associées, le poids de la Responsabilité de nos différents rôles et le vertige d’emmener seul(e) les autres dans les conséquences de nos choix, l’Absurdité et la peur du non-Sens, la Fin d’un cycle et nos peurs de ne pas avoir le temps de Faire tout ce que nous avons à faire, pour nous sentir exister suffisamment…

Je vois dans la notion d’Ancrage, d’abord et avant tout, un état d’Esprit 

Avec en premier lieu, la capacité d’accepter tout ce qui est dans le Moment Présent, chaque situation comme étant la co-création ou conséquence de plusieurs forces en présence ; dont nos propres vibrations du moment et les mémoires engrammées tout au fond de nous, à un niveau non conscient :
Mémoires issues du transgénérationnel et des modes de fonctionnement de nos parents et familles d’origine, celles issues de nos souffrances archaïques (d’enfance) encore actives à notre insu, et celles issues de notre vécu karmique (problématiques de vies antérieures non résolues), que nous pouvons choisir de désamorcer, après en avoir perçu les effets répétitifs indésirables et les avoir identifiées…

ancrageMon angle de vue est que nous sommes co-créateurs de ce qu’il advient de nous, d’une façon non consciente. Certains évènements majeurs étaient prévus dans notre choix d’incarnation, ailleurs-avant ; d’autres sont induits par nos choix discordants, souvent non conscients et nous amènent à reprendre la Responsabilité de faire autrementque ce qui a généré du discordant.

Cet état d’Esprit, passe par voie de conséquence par le fait : de lâcher les anciens conditionnements du Mentalqui consistaient à juger ce qui est, en étiquetant les situations en Bien ou Mal : arrêter de se juger, de se culpabiliser soi-même et les autres : faire du mieux qu’on peut est déjà beaucoup, n’est-ce pas ?
De lâcher cette frénésie à lutter contre ce qui est et s’imposeen particulier contre le temps qui passe : Si nous luttons contre ce qui est, cela nous dépossède d’une énergie vitale précieuse, pour faire face avec le plus de Centrage à la situation difficile en question, de lâcher le Mode Survie en s’installant dans notre juste rythme, bannissant la surenchère de plannings surchargés.

La notion de Temps est un paramètre important pour identifier la qualité de notre Ancrage : car le temps étant à géométrie variable, si nous entrons dans un état de Conscience multidimensionnelle, avec plusieurs angles de vue différents et complémentaires, nous pouvons ajuster le temps et les contraintes terrestres associées selon nos besoins, en entrant dans un espace-temps différent.

La Notion Clé à intégrer

Nous sommes en apprentissage (Apprenti Sage) dans nos vies terrestres.

Plutôt que de nous flageller sur pourquoi nous avons généré une telle situation, le plus important, est :
  • d’identifier calmement ce que nous choisissons de faire, de ce qui s’impose et que nous ne voulons pas subir (ou voir se répéter) inlassablement,
  • de percevoir comment nous pouvons composer avec la Réalité, là où nous aurions pu nous épuiser à la refuser…

L’optimisation de l’état d’esprit réside dans l’intention ; ce qui advient en découle, en co-création avec l’Univers qui nous gratifie en retour, progressivement.

Au-delà de l’état d’Esprit, qui est nécessaire, sans être suffisant, une bonne qualité d’Ancrage passe par une capacité certaine à prendre Soin de ses propres besoins vitaux, en temps réel :

Identifier ses Besoins vitaux :
Cela n’est pas toujours aussi évident que cela, car ça suppose de développer une finesse de perceptions intérieures suffisante.

Or dans nos sociétés où l’être humain est amené à courir après le temps, à se sur-adapter à des contraintes extérieures exigeantes voire désastreuses, d’une part, et aussi à être confronté à des informations vibratoires multiples dans tous les sens, d’autre part, nous ne sommes pas confortés dans le sens d’être attentifs à nos besoins.

Comment procéder à cela ?

ancrageLa Clé : Etre attentif(ve) à nos modes de vie : rythme, signaux corporels, douleurs, respiration, sensations, atmosphère ambiante induite et développer la Posture de l’Observateur conscient dans nos vies.

Certaines personnes et je suis passée par là, donc je sais vraiment à quel point cela peut être un écueil classique, sont littéralement coupées de leurs sensations, coupées de leur corps et de l’accès à la douleur et/ou au plaisir.

L’idée va être dans ces cas-là, de se réapproprier cette faculté-là, pour être en capacité de percevoir les messages du Corps.
Parce que dans le cas contraire, rester coupés de nos sensations pendant trop longtemps nous met en danger de ne pas être en capacité de nourrir nos besoins, voire de nous enferrer dans du mal-être, sans Conscience d’être effectivement dans du mal-être…

Les moyens possibles : Toutes les activités corporelles permettant de nous placer dans nos sens internes comme Yoga, Pilates, Tai Chi, Qi Gong, les massages donnés et reçus en Conscience, la respiration consciente, les exercices de Pleine Conscience, la pratique du Reiki : Séances ou auto-séances pour les personnes initiées, etc.

Puis, dans un 2ème temps, se questionnersurce qui conditionne l’hygiène de vie : son lieu de vie, son activité professionnelle, ses habitudes d’alimentation, de sommeil, mais aussi le contenu des temps de pause, etc.

Une fois identifiés, ces Besoins doivent être reconnus comme suffisamment importants pour être nourris sur la durée.

Nourrir ses Besoins identifiés

Ensuite, il va s’agir de prendre Soin de ces Besoins, en cultivant une Hygiène de Vie suffisamment nourrissante à tous les sens du terme, pour l’être.
Cela passe très souvent par le fait de procéder à des changements, après avoir fait les constats qui s’imposaient sur ses choix de vie, toujours dans la Posture de l’Observateur conscient.

Et dans l’idéal, mettre en place des temps de Reliance aux Energies de la Terre et du Ciel, en Conscience. En se donnant le loisir de percevoir le temps de pratique qui se place dans la justesse, repérable à la respiration consciente, et aux sensations corporelles.

Prévoir des temps de respiration à intervalles réguliers, en cultivant un rythme posé et centré d’inspir-expir ralenti, qui permette au corps de se déposer dans sa Sécurité intérieure.
Cultiver les temps de pause en pleine Nature, à percevoir les énergies de la saison, écouter les oiseaux, ressentir les énergies des arbres, humer les parfums,etc.

Faire respecter ces Besoins autour de Soi

Une Clé importante également est de se sentir suffisamment légitime pour faire en sorte que ces Besoins soient pris en considération par nos proches.

ancrage

Et dans certains cas, cela passe par des ajustements d’organisation familiale ou de couple, voire par des choix radicaux quand les besoins de l’un s’avèrent incompatibles avec ceux de l’autre…

Enfin, une bonne qualité d’Ancrage passe par une adaptabilité à tout type de situation, en souplesse.
Nous sommes tous amenés à être remués intérieurement, brassés par la vie…

L’idée est d’être en capacité de reconnaître les émotions quand elles se présentent en Soi, de se donner le temps de les accueillir avec le Cœur, en empathie avec sa partie fragile, sans se sentir dévalorisé pour autant ; puis, de pouvoir en faire quelque chose de constructif, au bon moment pour Soi, en interaction ajustée avec la ou les personnes concernées.

Ce qui nous amène à faire des choix et à mener des actions ; une bonne qualité d’ancrage permet de mettre en œuvre les moyens nécessaires, dans un délai réaliste par rapport aux impératifs de la vie terrestre, pour avancer avec suffisamment d’énergie, de force et de détermination, mais aussi d’intuition, en gardant son cap, dans son axe de vie, sans se laisser déborder par la peur, la colère ou le découragement.

Ce qui en découle et les bénéfices tangibles :

Quels fruits pouvons-nous récolter d’une telle implication dans une qualité d’Ancrage suffisante ?

  • Un état de sérénité, voire de force intérieure, qui permet d’apprivoiser la perfection de l’imperfection humaine, avec la sensation du devoir accompli quand tout est fait « au mieux des possibilités du moment ».
  • Un état d’harmonie dans la solitude, solitude qui peut se transformer en temps de ressourcement en dehors de l’agitation du monde, plus régulièrement.
  • Une confiance en la vie accrue, avec une intuition et une perception des mondes parallèles plus accessible, qui rend la notion de responsabilité potentiellement plus légère, de plus en plus souvent ; en conscience que nous ne sommes pas tout seuls.
  • Un constat que le cours des choses a peut-être plus de sens qu’il n’y parait au premier abord, quand on se place dans l’observation attentive ; avec moins d’angoisses au fur et à mesure, potentiellement, par rapport au cours de la vie.
  • Un engagement face à la vie plus impliqué, donnant plus d’élan vital, d’appétit de vivre et de confiance ; favorisant les moments de Joie, de pétillance et de vie bien vivante.
  • Une relation au temps de plus en plus sereine, avec une saine anticipation par rapport aux fins de cycle quels qu’ils soient et en particulier la mort, qui fait partie intégrante de la vie.

Pour cette Année 2019 qui démarre, je nous souhaite à Tous de cultiver une belle qualité d’Ancrage dans nos jardins intérieurs, et dans nos familles, en interaction les uns avec les autres !

Car plus nous sommes attentifs à cette qualité d’harmonie intérieure en nous-mêmes, plus nos proches en bénéficient et en particulier les plus jeunes ;plus les espaces que nous leur proposons baignent dans la sérénité, plus leur aptitude à se structurer dans la Confiance et la Sécurité intérieure sera mobilisée.

ancrageDe plus, nous alimentons par cela l’inconscient collectif d’une façon écologique pour la planète et pour les générations montantes.

Or nous sommes nombreux à constater que la tâche pour nos jeunes va être ardue, de remettre sur pieds de nouveaux modèles de sociétés, de nouveaux modes de fonctionnement plus conscients, plus solidaires, plus équitables pour tous. A nous de commencer à leur montrer l’exemple.

Montrons leur comment apprécier les petits moments pétillants de la vie bien vivante à leur juste valeur, sans avoir besoin d’artifices, avec le plus d’authenticité et de spontanéité possible !

Expérimentons le plus souvent possible avec eux, le pouvoir de la Joie inconditionnelle au quotidien, en particulier à travers l’Humour ; laissons-nous contacter par l’Energie de la Gratitude qui attire l’Abondance à Soi : loi d’attraction oblige ; cultivons l’Amour inconditionnel en Soi, dans un rayonnement solaire potentiellement toujours amplifié, propice à l’alignement au grand Tout, les Pieds sur Terre et la tête dans les Etoiles…

C’est selon moi le Secret de l’Abondance sous toutes ses formes, que l’Univers saura relayer au centuple pour nous, bien plus que ne saurait l’imaginer le Mental égotique de notre petite Personne, trop souvent centré sur ses peurs et ses discordances.

 

 

Isabelle Laroche
Thérapeute, formatrice, conférencière – Maule (Yvelines) France
Tél.: 06 23 82 22 82
Courriel : 2ilaroche@orange.fr

Ce très bon article a été rédigé par Isabelle Laroche et publié sur  www.energie-sante.net 

Un grand merci pour leur autorisation de partage !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s