10 conseils naturo pour se remettre des fêtes

Noël est passé et ce n’était que le 1er round. Il reste encore le nouvel an et sûrement les petits à-côtés : le noël des copains, le repas de fin d’année en entreprise, les restes à terminer, la galette des rois qui va arriver bien trop vite…

Au milieu de tout ça je vous propose mes 10 petites astuces de naturo pour que ça se passe le mieux possible et pour pouvoir profiter de ces bons moments. L’idée c’est de ne surtout pas culpabiliser, de profiter et d’équilibrer 😉

#1- Le jeûne intermittent

Vous l’avez peut être fait de vous-même en zappant le petit dej au lendemain de noël car trop barbouillé ?

Les repas qui n’en finissent pas, les mélanges alimentaires qui viennent encore plus compliquer et rallonger la digestion, l’alcool, les nuits plus courtes etc… Tout cela fait que notre organisme et en particulier notre système digestif a besoin de repos pour finir son travail (digestion, absorption, élimination) et pour se réparer.

Le jeûne intermittent consiste à laisser une longue plage de repos digestif à notre organisme en sautant un repas. A vous de voir ce qui vous convient le mieux : supprimer le petit déjeuner, le repas du midi ou le dîner. L’idée est de laisser au moins 16h entre 2 repas. Par exemple, si vous terminez votre dîner à 21h, alors vous déjeunerez à 13h. Entre les deux, vous pouvez boire de l’eau ou des tisanes. On oubli le café, thé et bien sûr alcool !!!

 #2- La monodiète de pomme

Comme pour le jeûne intermittent, l’objectif de la monodiète est de mettre le système digestif au repos.  La monodiète consiste à ne manger qu’un seul aliment pendant au moins 24h. La monodiète de pomme est assez facile à faire. On peut la consommer crue (à la croque ou râpée) ou cuite au four ou en compote. On peut éventuellement rajouter des épices comme la cannelle ou de la vanille mais pas de sucre ! Les quantités ne sont pas limitées. On écoute ses sensations de faim.

En ne mangeant, qu’un seul aliment la digestion est facilitée et plus rapide.

#3- La tisane de romarin

Le romarin est une super plante hépatique ! Avec tout ce qu’on lui fait subir en ce moment, notre foie à besoin qu’on le chouchoute un peu. La tisane de romarin sera la bienvenue. On trouve du romarin, bio de préférence, assez facilement.

Préparez-vous une bonne tisane : une pincée de romarin pour une tasse, versez de l’eau frémissante, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Vous pouvez en boire 3 fois par jour.

#4- La bouillotte chaude sur le foie

Le foie a de nombreuses fonctions métaboliques et c’est une véritable centrale dépurative ! Inutile de dire qu’en ce moment il a du boulot et qu’il est même sûrement un peu dépassé !

Notre cher foie est un organe chaud qui aime la chaleur. Les 2400 litres de sang qu’il filtre chaque jour entrent à 39,7° et en ressortent à 41,3° !
Le fait de poser une bouillotte chaude, au niveau des côtes droites sous le diaphragme, pendant au minimum 1/2h, va donc permettre de soutenir son activité hépatique. A faire le soir au couché car le foie travail surtout la nuit. Alors à vos bouillottes…

#5- Se coucher plus tôt

Le sommeil (de qualité) est le meilleur moyen de recharger ses batteries nerveuses et glandulaires. Mais c’est aussi pendant la nuit que notre organisme va, dans l’ordre: finir la digestion du dernier repas si celui-ci est tardif ou trop lourd, puis se nettoyer, se réparer et enfin se régénérer. D’où l’importance de manger plus léger le soir et de ne pas manger top tard. Car si la digestion prend trop de temps et que l’on ne dorme pas suffisamment, alors notre organisme n’aura pas le temps de bien se détoxifier et n’attaquera pas les opérations de réparations et de régénération.

#6- Bouger en extérieur

Pendant les fêtes, on reste souvent trop enfermé dans nos maisons en famille ou entre amis.

Profitez donc dès que vous le pouvez d’aller marcher, à la lumière du jour, au moins 30 minutes par jour. 1 heure c’est encore mieux ! Et si vous pouvez sortez faire un footing, du vélo, jouez au foot etc… S’oxygéner par le mouvement c’est bon pour la circulation, l’oxygénation de nos cellules, le transit et le moral !

 #7- On adopte l’alimentation vivante

Lors des repas de fêtes, on va avoir une alimentation qui nous fatigue car elle demande beaucoup d’énergie pour digérer et bien souvent c’est une alimentation pauvre en nutriments, vitamines, minéraux etc… C’est pas étonnant que l’on constate un pic d’épidémies de grippe ou de gastro juste après les fêtes. Encrassé et épuisé, notre organisme n’arrive plus à gérer. Il va en réalité profiter de ces petits virus pour se décrasser ! Si cela arrive, laissez le grand nettoyage s’opérer et consultez plutôt un naturopathe pour accompagner « la maladie ».

En naturopathie on préfère quand même la prévention donc: entre ces repas de fête, on mise à fond sur une alimentation qui va nous revitaliser : des fruits et légumes crus ou des légumes cuits à la vapeur douce. Les jus de légumes pressés à froid (à l’extracteur ou des marques type Yumi ou PAF) sont une très bonne solution car les nutriments sont immédiatement assimilables par l’organisme et ils sont très reminéralisants et alcalinisants.

#8- Stop aux faux aliments et on limite aliments de tolérances 

Les faux aliments sont ceux qui n’apportent absolument rien d’un point de vu nutritionnel et sont en plus considérés comme des poisons. Il s’agit du café, thé, chocolat, alcool. On les consomme pour leur effet excitant mais en réalité cet effet « coup de fouet » n’est que la réaction de rejet de notre organisme qui au final s’épuise encore plus.

Les aliments de tolérance concernent tous les amidons et toutes les chairs d’origine animale. On les limites fortement si vraiment on ne peut pas s’en passer mais on supprime pour quelque temps les plus encrassant comme les céréales à gluten (pain, pâtes) et les viandes rouges.

On évite également le sucre raffiné sous toutes ses formes (sucre blanc, pâtisserie, produits transformés industriellement…)

#9- On mise sur les aliments riches en probiotiques

Vous avez un peu les intestins en vrac ? Soutenir sa flore intestinale peut être une bonne idée. Inutile de courir acheter des probiotiques en pharmacie ou magasin bio mais misez plutôt sur les boissons type Kéfir ou Komboucha, les légumes lactofermentés (comme la choucroute mais sans les saucisses !). De petites quantités (1 verre ou une petite portion) chaque jour suffit.

Le kéfir ou le komboucha, sont des boissons légèrement pétillantes qui passent très bien pour remplacer la coupette de champagne 😉

#10- Vous êtes barbouillé ou vous avez la nausée ? Pensez au gingembre et à l’huile essentielle de menthe poivrée !

Le gingembre est conseillé pour les problèmes de digestion et est efficace pour soulager les nausées. C’est également un antibactérien puissant et anti-refroidissement.

Vous pouvez vous faire des infusions de gingembre avec un peu de citron (toujours sans sucre) ou à coupler avec le romarin. A boire plusieurs fois dans la journée.

La menthe poivrée facilite également la digestion, calme les douleurs au niveau des intestins et calme rapidement nausée et vomissement. Prenez une petite goutte de menthe poivrée sur un comprimé neutre ou sur une mie de pain ou morceau de biscotte. ATTENTION l’utilisation des huiles essentielles est contre indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants. Renseignez-vous avant !

 

Je vous souhaite une belle fin d’année et une merveilleuse année 2019 dans l’amour et la joie !!!

selective focus photography of spark
Photo de Malte Lu sur Pexels.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s